" La Direction départementale de la protection des populations de la Gironde a enjoint l'entreprise individuelle Madame SANDIE ROCHE, titulaire de la marque "LE SEL DU BASSIN d'ARCACHON" commercialisant sa gamme de produits de "FLEUR DE SEL" de cesser ses pratique commerciale trompeuses sur l'origine géographique et la methode de fabrication de ses produits au sens de l'article L.121-2 du code de la consommation, dès lors que le sel vendu par cette entreprise est un mélange confectionné à partir d'un sel acheté auprès d'un fournisseur industriel espagnol".

Notre sel était préparé à partir de l’eau de mer prélevé de notre Bassin sur Meyran Est à Gujan Mestras dont nous avons l'autorisation d'occupation. Le sel en provenance d’Espagne n'était utilisé qu’après fabrication de la saumure à hauteur de 10% environ où nous pratiquions la nucléation , chaque nucléi (micro particule de pyramide de sel espagnol) permettant développement d'une nouvelle structure pyramidale.

Ce processus de fabrication n'était pas obligatoire dans la fabrication de notre sel et permettait juste une formation pyramidale plus homogène.

Ce pendant il n'a jamais été affiché, sur notre site ou sur nos étiquettes, que le sel provenait à 100% du Bassin d’Arcachon.

Néanmoins, pour couper court à tout débat, nous vous informons avoir cessé de recourir au sel en provenance d’Espagne, sans que cela nuise à la qualité gustative de nos produits.

Nous sommes confiants dans le fait de pouvoir confirmer prochainement le caractère injuste de la sanction dont nous faisons l’objet et nous regrettons qu’une telle sanction soit intervenue au tout début du lancement d’un projet valorisant et prometteur pour l’économie du Bassin.

A une époque où l’économie de notre pays est mise à mal, il est regrettable que l’administration ne sache soutenir les initiatives au lieu de les décourager.