LE SEL DU BASSIN D'ARCACHON

PRODUCTION DE SEL DE MER

NOTRE HISTOIRE

 

La Saline du Bassin d’Arcachon produit un sel de mer d’exception.

La fleur de sel très originale en forme de pyramide semble nous faire un clin d’œil à la forme de la Dune du Pilat. C’est d’ailleurs de cette ressemblance qu’est né le nom : les dunes de sel.

Ce sel a la caractéristique d'être très croquant, hautement salant et d'un blanc immaculé. 

Il donnera un véritable croustillant qui saura sublimer toutes vos préparations culinaires.

 

Notre Saline est à Gujan-Mestras, au cœur du Bassin d’Arcachon en Gironde, jouissant d’un cadre naturel préservé avec sa réserve naturelle ornithologique, zone Natura 2000 , l’île aux oiseaux , le banc d'Arguin, les près salés.. Il est entouré de pins et dominé par la Dune du Pilat, renommé pour la production de naissains d’Huitres d’Arguin, Arcachon / Cap-Ferret. 

A la différence de la récolte traditionnelle en marais salants, nous utilisons une technique unique en France : l'eau de mer est prélevée depuis le bassin d’Arcachon ( secteur Meyran Est ) elle est ensuite filtrée puis acheminée dans notre atelier. L'eau de mer est concentrée et on récupère ensuite la saumure obtenue pour la mettre à l'intérieur de bacs de cristallisation afin de permettre aux cristaux de sel de se façonner.

Le sel de la Saline du Bassin d’Arcachon est ensuite récolté à la main pour être séché.

C'est tout ce processus et ce lieu exceptionnel qui en fait un sel unique.

Si l’on revient aux techniques 18ème siècle, le sel de mer était produit dans 150 hectares de marais salants au Domaine de Certes situé dans la commune d’Audenge, à l'Est du Bassin d’Arcachon. Un site qui est classé depuis 1984 « espace naturel sensible ». Ces marais salants n’étant plus exploitables, nous avons dû trouver une technique naturelle en adéquation à la taille de notre exploitation, une technique unique en France.

Pour la petite anecdote, la production de sel de mer a repris récemment à l'initiative d'un couple de passionnés. 
La légende veut que dans ce couple, l’homme, passionné de Kite Surf avait remarqué la présence du sel sur ses équipements. Par taquinerie, il avait soulevé qu’il serait productif d’en récolter les cristaux vu tous ceux présents sur lui. 

Ce couple aimant la nature et fin connaisseur du monde animal, avait déjà remarqué la présence d'hippocampes dans les eaux bordants le Bassin d’Arcachon où paraitrait-il résident la plus grande concentration d’individus de France. Le cheval de mer étant très pointilleux sur l'eau dans laquelle il vit et se reproduit, il leur fallu peu de temps pour qu’ils déduisent que la qualité de l'eau permettraient de produire un sel de qualité.

L’idée de produire du sel dans ces eaux saumâtres prenait alors tout son sens et d’une petite taquinerie jetée sur le bord de mer,  la Saline du Bassin d'Arcachon prit naissance.